Comment j’ai fait face après le diagnostic (4 années avec la SEP), Fred témoigne
mardi 15 mars 2011


- Vous pouvez retrouver le questionnaire témoignage et y répondre si vous le souhaitez

JPG - 24.7 ko

Je m’appelle (prénom fictif) Fred, je suis un homme de 42 ans.

- Vous aviez quel âge au moment du diagnostic ? :
38 ans.

- Qu’est-ce qui a fondamentalement changé dans votre personnalité ? :
Je suis devenu très fragile sur le plan émotionnel et très dépendant vis à vis de ma femme.
J’ai été pendant 4 ans à me poser des questions sur mes symptômes et mon médecin me disait que c’était dans ma tête !!!!
Ensuite voyant que je ne pouvais plus marcher, je suis allé voir une neurologue qui m’a fait un électro cardiogramme et qui m’a dit que je n’avais pas de SEP ! Je précise que ma sœur en avait une. J’ai encore attendu 1 an et j’ai été diagnostiqué par un neurologue tout de suite en faisant une IRM.
Je suis tombé dans une grande dépression, j’ai sombré dans l’alcool, j’ai voulu mettre fin à mes jours et puis j’ai vu que je faisais beaucoup de mal à ma famille et j’ai repris le dessus.

C’est très dur, je l’avoue, d’autant plus qu’il n’y a pas de traitements car j’ai une SEP PRIMAIRE PROGRESSIVE. Je travaillais dans le bâtiment et je n’arrive pas à trouver d’occupation pour mes journées. Ma vie c’était le travail et le contact humain.
Quand on tombe malade, on se retrouve très seul, on a besoin de voir du monde, mais à 42 ans tous les gens travaillent. Il y a aussi de gros problèmes financiers qui s’installent, des démarches in-considérables qui n’aboutissent pas toujours et beaucoup de questions sans réponses sur mes droits.

- A partir de quel moment ? : J’ai commencé à remonter la pente au bout de 2 ans.

- De quelle façon avez-vous rebondi pour aller de l’avant ? :
Je n’ai pas encore rebondi chaque jour qui passe, je cherche quoi faire pour m’occuper.

- Que souhaitez-vous dire aux personnes nouvellement diagnostiquées ?  :
L’amour de sa famille et de ses amis est vital.

Nous vous remercions de votre témoignage Fred.