Nouveautés Plan du site Newsletter Sites APF Ecoute Infos Contact
Accueil du siteDiagnostic récentPremières questions sur la SEP
Dernière mise à jour :
mardi 21 février 2017

Statistiques éditoriales :
970 Articles

Statistiques des visites :
2038663 
depuis 01 Septembre 2009

Informations

Deux sites web de l’APF pour préparer vos vacances :

- Le guide de vos vacances accessibles

www.vacances-accessibles.apf.asso.fr.

- Le site www.apf-evasion.org.

 

LES "ECOLES DE LA SEP"

2017

 

Ligne d’écoute :

      • DES DIFFICULTES A UTILISER LE TELEPHONE ?

Le service SEP-PSY par tchat ou mail est fait pour vous !

 
Facebook

- Ancienne page : (Problème technique avec Facebook cette page n’est plus mise à jour. 29/09/16).

 
2017

A quelques mois des élections de 2017, l’Association des paralysés de France (APF) lance sa plateforme collaborative #2017Agirensemble : 2017agirensemble.fr, ouverte à toutes et tous, pour co-construire les propositions que l’association portera auprès des candidats à l’élection présidentielle et aux législatives de 2017.

 

La poussée, l’identifier, la gérer

Auteur : Dr S. Wiertlewski |  72828 visites | En ligne : 18 août 2009

Nous avons reçu l’autorisation de l’auteur pour publier cet article. Les sources de l’article se trouvent dans la revue « 15ème rendez-vous de l’ ARSEP » du samedi 29 avril 2006. (Association de recherche sur la sclérose en plaques).

La poussée, l’identifier, la gérer

Définition de la poussée

La SEP se révèle par une poussée dans environ 85 % des cas.
Une poussée est la traduction de l’inflammation. Elle est définie par un ou plusieurs signes neurologiques qui apparaît ou réapparaît pendant plus de 24 heures, en absence de fièvre ou de problème infectieux associé (rhume, grippe, infection urinaire…). En effet, un épisode de fièvre peut entraîner des signes ressemblant à une poussée.

Habituellement les signes de poussées s’installent en quelques heures ou quelques jours et persistent de quelques jours à deux à trois semaines. La régression des signes cliniques peut être totale (poussée sans séquelle) ou accompagnée de séquelle sans retour à l’état neurologique normal (poussée avec séquelles). En général, la régression est totale au début de la maladie. Par contre, au bout de quelques années d’évolution ou lors des formes sévères d’emblée, des séquelles neurologiques peuvent apparaître après les poussées : gêne motrice, sensitive, sensorielle ou sphinctérienne.

La fréquence habituelle des poussées est d’environ 1 par an mais ce chiffre est une moyenne : certains patients restent plusieurs années sans la moindre poussée alors que d’autres peuvent présenter des attaques neurologiques plusieurs fois par an. Un même patient, au cours de l’évolution de la maladie, peut passer d’une période pendant laquelle il va présenter un nombre important de poussées à une période de calme.

Quels symptômes peut présenter le patient au cours d’une poussée ?

Selon la zone du système nerveux central atteinte, les signes présentés au cours d’une poussée de la maladie peuvent être oculaires, (baisse de la vision), sensitif (fourmillements, anesthésie…) moteurs (faiblesse musculaire d’un membre), troubles de la coordination des mouvements, des troubles de l’équilibre ou des troubles urinaires.

Existe-t-il des circonstances favorisant l’apparition des poussées ?

Il est difficile de dire s’il existe ou non des facteurs susceptibles de déclencher une poussée de SEP. Néanmoins, plusieurs évènements sont fortement suspectés. Ainsi, les infections même banales (ORL ou viroses) pourraient être, dans certaines circonstances, à l’origine de certaines attaques neurologiques. Les trois mois qui suivent un accouchement sont également une période à risque de poussées. Du fait de ces incertitudes, il n’y a aucune précaution à prendre dans la vie quotidienne pour éviter la survenue de poussées.

Comment et quand traiter une poussée ?

Si un symptôme reste gênant et persiste quelques jours, il peut être intéressant d’effectuer des bolus de corticoïdes par perfusion. Ces perfusions auront comme principal intérêt de diminuer l’intensité et la durée de la poussée, mais n’influenceront pas, contrairement aux traitements de fond, l’évolution de la maladie et la survenue éventuelle de séquelles après la poussée. Certaines équipes proposent un relais par des comprimés pendant 10 jours après les perfusions. En revanche, il faut éviter la prise prolongée de corticoïde en comprimés sans bolus car les doses que l’on peut utiliser sont beaucoup plus faibles qu’avec les bolus et les effets secondaires plus importants. Certaines poussées qui n’entraînent pas de gêne importante peuvent être traitées par le repos sans perfusion de corticoïdes.

 

Articles de cette rubrique

  1. Diagnostic et évolution. (ARSEP).
    Auteur : ARSEP | En ligne : 18 février 2013

  2. Sclérose en plaques : comment reconnaître les premiers signes et vivre avec le traitement ?
    Origine : 30 avril 2016 | Auteur : BFM Business. | En ligne : 3 mai 2016

  3. Les supports des interventions de le réunion d’information du 17/12/2016 ont été mis en ligne sur le site internet du réseau aquisep33 :
    Auteur : Réseau aquitain de la sclérose en plaques. | En ligne : 15 janvier 2017

  4. Vidéo : Les étapes de l’annonce du diagnostic de la sclérose en plaques ...
    Origine : décembre 2010 | Auteur : APF Ecoute Infos , Dr Bruno Stankoff | En ligne : 7 avril 2011

  5. Vivre avec la sclérose en plaques (Ecole de la SEP) vu par un philosophe
    Origine : mai 2010 | Auteur : Jean-Michel Longneaux | En ligne : 6 octobre 2011

  6. Idées vraies/fausses sur la sclérose en plaques
    Origine : 2005 | Auteur : Dr O.Heinzlef | En ligne : 21 avril 2009

  7. "l’Après diagnostic" SEP, analyse du questionnaire (APF Ecoute Infos)
    Origine : 16 octobre 2009 | Auteur : Anne-Sophie Sallé, psychologue APF Ecoute Infos | En ligne : 8 février 2010

  8. Les jeunes et la SEP (MSIF 2013)
    Origine : janvier 2013 | Auteur : Fédération internationale de la Sclérose En Plaques. | En ligne : 4 octobre 2013

  9. Enquête sur les nouveaux diagnostiqués AVENIRS (Biogen Idec et Ipsos Santé)
    Origine : avril 2009 | Auteur : Laboratoire Biogen Idec et Ipsos Santé | En ligne : 2009

  10. Livrets sur la SEP explicatifs des laboratoires pharmaceutiques
    Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 30 septembre 2013

  11. Description de la maladie avec un livret simple et imagé
    Origine : juillet 2005 | Auteur : Pr T. Moreau | En ligne : 19 août 2009

  12. Projet de vie - Fonder une famille
    Origine : juin 2005 | Auteur : Carole Bourgeois, journaliste | En ligne : 10 mai 2010

  13. Les nouveaux diagnostiqués SEP au numéro vert de l’APF
    Origine : 8 novembre 2008 | Auteur : Les psychologues-écoutants APF Ecoute Infos | En ligne : 20 août 2009

  14. La poussée, l’identifier, la gérer
    Origine : avril 2006 | Auteur : Dr S. Wiertlewski | En ligne : 18 août 2009

  15. A quel moment faire l’annonce du diagnostic
    Origine : avril 2002 | Auteur : Frédérique Planet, journaliste | En ligne : 1er juillet 2009

  16. Le diagnostic et comment redonner un sens
    Origine : décembre 2003 | Auteur : Groupe SEP APF | En ligne : 7 avril 2009