Nouveautés Plan du site Newsletter Sites APF Ecoute Infos Contact
Accueil du siteSclérose en plaquesLa recherche
Dernière mise à jour :
vendredi 11 janvier 2019

Statistiques éditoriales :
1189 Articles

Statistiques des visites :
2852001 
depuis 01 Septembre 2009

Informations

2019
 
  • Janvier 2019, Strasbourg

  • Mars 2019, Marseille

  • Mars 2019, Lyon

    L’ École de la SEP s’adresse à toute personne majeure, ayant un diagnostic récent de SEP.

 
PNG - 25.7 ko
Fleurs d’encre

Livre à télécharger !

 
Sélection de liens APF France handicap..
 
Exprimez-vous !

Exprimez-vous grâce aux formulaires-témoignages

JPG - 35.9 ko

et lisez les réponses : Vous nous dites...

JPG - 24.7 ko

Un grand merci pour les nombreuses personnes qui participent à ce recueil de témoignages.

 

Recherche : Sclérose en plaques : une nouvelle protéine pourrait servir de base à un traitement.

995 visites | En ligne : 16 octobre 2018

Recherche : Sclérose en plaques : une nouvelle protéine pourrait servir de base à un traitement. Par Camille Gaubert le 15.10.2018 à 17h17. Sciences et avenir.

(...).

Vers un traitement plus fin de la sclérose en plaques

Si d’autres travaux confirment que la GDP-L-fucose synthase s’avère être l’un des auto-antigènes de la SEP, les chercheurs envisagent de désensibiliser l’organisme des malades à la manière des injections anti-allergènes. Ainsi, son administration pourrait atténuer les symptômes tels que l’engourdissement et la faiblesse musculaire, selon Mireia Sospedra, chercheuse impliquée dans ces travaux, dans un communiqué. Ses collègues et elles envisagent ainsi de commencer à tester cette stratégie auprès des patients atteints de SEP l’année prochaine. L’avantage de cette approche est qu’elle "cible spécifiquement les cellules immunitaires autoréactives pathologiques", explique Mireia Sospedra, c’est-à-dire uniquement les cellules immunitaires qui posent problème. Cette approche diffère donc radicalement des autres traitements actuellement disponibles, qui étranglent l’ensemble du système immunitaire. Bien que ces traitements réussissent souvent à enrayer la progression de la maladie, ils affaiblissent également le système immunitaire et peuvent donc entraîner de graves effets secondaires.

 Lire l’article entier : www.sciencesetavenir.fr.


Commentaire de l’article en anglais :

Science Translational Medicine 10 Oct 2018 : Vol. 10, Issue 462, eaat4301 DOI : 10.1126/scitranslmed.aat4301



 

Articles de cette rubrique

  1. Recherche : Siponimod (BAF312).
    Origine : 4 avril 2018 | Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 4 avril 2018

  2. Recherche : Sclérose en plaques : une nouvelle protéine pourrait servir de base à un traitement.
    | En ligne : 16 octobre 2018

  3. Recherche : Les signes ou les symptômes non spécifiques observés avant l’apparition d’une maladie.
    Auteur : Société Canadienne de la SEP. | En ligne : 13 septembre 2018

  4. Recherche : facteurs environnementaux. Les solvants : un risque pour la sclérose en plaques ?
    Auteur : Fédération pour la recherche sur le cerveau. | En ligne : 12 septembre 2018

  5. Recherche : Une étude sur des souris révèle que les cellules souches du cerveau pourraient être utilisées pour le traitement personnalisé de la SP progressive.
    Auteur : Société Canadienne de la SEP. | En ligne : 19 avril 2018