Nouveautés Plan du site Newsletter Sites APF Ecoute Infos Contact
Accueil du siteSclérose en plaquesEn particulierTroubles visuels
Dernière mise à jour :
vendredi 12 janvier 2018

Statistiques éditoriales :
1078 Articles

Statistiques des visites :
2532253 
depuis 01 Septembre 2009

Informations

Les "Écoles de la SEP" 2018

Vous pouvez vous inscrire pour

  • L’École de la SEP du Bas-Rhin et d’Ile-de-France qui commencent début janvier 2018.

 
Vacances

APF Évasion est le service national d’organisation de séjours de vacances de l’A.P.F.

Catalogues 2018 :

- Jeunesse

- Adultes

Toutes les infos ici : www.apf-evasion.org/vacanciers.

 

Ligne d’écoute :

      • DES DIFFICULTES A UTILISER LE TELEPHONE ?

Le service SEP-PSY par tchat ou mail est fait pour vous !

 
PNG - 25.7 ko
Fleurs d’encre

Livre à télécharger !

 

Ne pas confondre avec la NMO Neuromyélite optique aiguë (maladie de Devic).

261 visites | En ligne : 2 septembre 2017

Résumé de l’article " Neuromyélite optique aiguë (maladie de Devic)" - 23/05/16.

La neuromyélite optique de Devic (NMO) est une maladie auto-immune rare du système nerveux central (SNC). Elle se caractérise par des poussées de myélite transverse, le plus souvent longitudinale étendue, et de névrite optique. Son cadre nosologique, bien que défini par Eugène Devic dès 1894, n’a été clairement précisé que récemment. L’évolution clinique de la NMO est rapidement péjorative en l’absence de traitement adapté. Pendant très longtemps, la maladie de Devic a été considérée comme une forme particulière de sclérose en plaques (SEP). Cependant, des travaux récents ont mis en avant des différences sur les plans clinique, épidémiologique, immunologique et anatomopathologique entre SEP et NMO. La distinction entre SEP et NMO est cruciale, car leur pronostic et leur traitement sont différents. Lors de la dernière décennie, la compréhension et la prise en charge de cette maladie ont progressé de manière fulgurante. La NMO est caractérisée par la présence d’auto-anticorps dirigés contre l’aquaporine 4 (anti-AQP4). Détectable dans le sérum chez 75 % des patients environ, les anti-AQP4 sont un biomarqueur diagnostique et pronostique. Leur découverte a permis l’élargissement du spectre de la NMO à des atteintes encéphaliques ou du tronc cérébral. Cet élargissement a fait proposer le terme de « NMO spectrum disorder ». Ces anti-AQP4 jouent également un rôle clé dans la physiopathologie de la NMO par leur fixation sur leur cible à la surface des astrocytes. Il n’y a toujours pas de gold standard concernant le protocole thérapeutique à proposer dans la NMO. Cela devrait cependant être bouleversé avec la mise en place d’essais cliniques randomisés en double insu. Le consensus actuel repose sur une immunosuppression générale ou sélective (rituximab). Les thérapeutiques utilisées en routine dans la sclérose en plaques semblent inefficaces, voire délétères.

  • Neuromyélite optique aiguë (maladie de Devic) - 23/05/16 [17-066-A-57] - Doi : 10.1016/S0246-0378(16)62856-7 P. Nicolas a, R. Marignier a, b

a Service de neurologie A, Eugène Devic EDMUS Foundation against multiple sclerosis, Observatoire français de la sclérose en plaques, Hôpital neurologique Pierre-Wertheimer, Hospices civils de Lyon, 5, place d’Arsonval, 69003 Lyon, France

b Inserm U1028, CNRS, UMR 5292, Centre de recherche en neurosciences de Lyon, Équipe FLUID, Centre hospitalier Est, 59, boulevard Pinel, 69677 Bron cedex, France

Source : www.em-consulte.com

 

Articles de cette rubrique

  1. Ne pas confondre avec la NMO Neuromyélite optique aiguë (maladie de Devic).
    Origine : 2 septembre 2017 | | En ligne : 2 septembre 2017

  2. Oeil et sclérose en plaques
    Origine : avril 2004 | Auteur : CHU Pitié Salpétrière | En ligne : 25 février 2009

  3. La vision et la SEP
    Origine : avril 1998 | Auteur : Dr H. de Saxcé | En ligne : août 2009